Autour de Gérard Granel

Journées d’étude des 12-13 décembre 2014 (Université Jean-Jaurès, Toulouse)

Paul AUDI, « Du logos de l’existence au poème du désir (Granel entre Heidegger et Lacan) »PDF

Andrea CAVAZZINI, texte à venir

Éric CLEMENS, « Qu’est-ce que la phénoménologie ontologique? Granel, au-delà du dualisme heideggérien »PDF

Patrick COSTE, texte à venir

Françoise FOURNIÉ, « Introduction à la phénoménologie de Gérard Granel »PDF

Philip FREYTAG, « L’actualité de la critique granélienne de Derrida »PDF

Élisabeth RIGAL, texte à venir

André TOSEL, texte à venir


Colloque l'Archipolitique de Gérard Granel

(Cerisy-La-Salle,16-23 juillet 2012)

Nous publions en ligne les textes du colloque de Cerise non inclus dans le volume L’archipolitique de Gérard Granel.

Gérard BUCHER, « L'autre commencement : Traditionis traditio de Gérard Granel »PDF

Florent FORESTIER, « La forme-monde et la matérialité »PDF

Pierre-Philippe JANDIN, « Il était une foi… »PDF

Stanislas JULLIEN, « L'avenir de la finitude essentielle »PDF


Hommage à Gérard Granel

G.R.E.P.(Toulouse, 19 novembre 2011)

Marc BÉLIT, « Le "jeune" Granel »PDF

Didier CLAVERIE, « Forme (et matière) dans la lecture générale de Marx par Granel »PDF

Alain DESBLANCS, « L'interprétation granélienne de l'impératif catégorique »PDF

Françoise FOURNIÉ, « Les lieux du monde »PDF

Élisabeth RIGAL, « De la mondialisation »PDF


Autres textes


Jean-Toussaint DESANTI, « Phonês d'akousai boulomai »PDF

Françoise FOURNIÉ, « Quelques notes pour rejouer Marx »PDF

Françoise FOURNIÉ, « Pour Granel, 8 juin 2011 »PDF

Alessandro TREVINI BELLINI, « Sortir de la philosophie - L'énigme du “matérialisme ontologique” du jeune Marx »PDF

Granel : l’éclat, le combat, l’ouvert

(Éditions Belin, L’extrême contemporain, 2001)
Texte réunis par Jean-Luc Nancy & Élisabeth Rigal

« L’ouvert, en son immensité, c’est le vrai » : ce pourrait être le motto de l’œuvre de Gérard Granel.
L’ouverture donne passage à l’éclat : éclat du monde, éclat de la peinture, paraître de l’être à quoi Granel ne cessa d’aiguiser notre perception.
Le vrai, l’ouvert et l’éclat exigent le combat : Granel fut insurgé permanent, contre l’Église ou contre le Parti, contre les clôtures ou contre les idéaux fermés sur eux-mêmes, et pour ce qu’il nommait « la libération du possible », ou encore « le kairos des multiples batailles futures ».
Quelques-uns, ici, veillent avec lui à l’ouverture : Marc Bélit, Jean-Pierre Cometti, Jean-François Courtine, Françoise Dastur, Michel Deguy, Jacques Derrida, Jean-Toussaitnt Desanti, Éliane Escoubas, Françoise Fournié, Christopher Fynsk, Søren Gosvig Olesen, Fabien Grandjean, Simon Hantaï, Dominique Janicaud, Annick Jaulin, Philippe Lacoue-Labarthe, Alain Lestié, Georges Mailhos, Jean-Luc Nancy, Rosemary Rizo-Patron Lerner, Jacques Taminiaux, André Tosel, Jean-Marie Vaysse, Arnaud Villani. J.L.N.


Gérard granel ou la rigueur du dénuement

(Éditions T.E.R., 2012)
Ouvrage collectif

Gérard granel ou la rigueur du dénuement

Gérard Granel ou la rigueur du dénuement rassemble cinq études qui présentent les linéaments de la pensée de Granel et en analysent certains aspects saillants :
— Palingénésie : renaître à, et avec, Granel (Michel Deguy)
— La méduse du sens (Éric Clémens)
— Jean-Jacques Rousseau ou le courage de l’impouvoir (Françoise Fournié)
— Un chemin pour la phénoménologie (Élisabeth Rigal)
— Kant et Granel : Le problème de la déconstruction (Jean-Marie Vaysse)


l’Archipolitique de Gérard Granel

(Éditions T.E.R., 2013)
Ouvrage collectif, publication partielle du Colloque de
Cerisy-La-Salle (16-23 juillet 2012) consacré à l’œuvre de G. Granel
Les communications non incluses dans ce volume son publiées en ligne, ici même

« Archi-politique », « logico-politico-éthique », ou « archi-politique du souci » : Manière de signifier que les peuples modernes n’ont pas encore trouvé le moyen de mener une véritable existence politique, et qu’en notre monde en voie de mondialisation, rien ne peut, à proprement parler, « ad-venir ». Mais aussi manière de dire que la tâche de la pensée est aujourd’hui de conspirer à une « libération du possible » capable de laisser souffler à nouveau « l’immémorial » du « désir d’existence ».
Cette tâche, Gérard Granel l’a inscrite dans le cadre d’une « onto-phénoméno-logique », et accomplie par une incessante lecture-interprétation de la tradition, le long d’un parcours qui convoque ensemble Aristote, Descartes, Hume, Rousseau, Kant, Husserl et Heidegger, mais aussi Marx, Wittgenstein, Lacan, et quelques autres.
Ont contribué à ce volume: Paul Audi, Olivier Bloch, Andrea Cavazzini, Éric Clemens, Danielle Cohen-Levinas, Alain David, Michel Deguy, Didier Deleule, Camille Fallen, Franck Fischbach, Françoise Fournié, Juan-Manuel Garrido, Miguel Giusti, Marc Goldschmit, Leonid Kharlamov, Jérôme Lèbre, Alain Lestié, Jean-Luc Nancy, Xavier Papaïs, Élisabeth Rigal, Rosemary Rizo-Patron Lerner, André Tosel, Alessandro Trevini-Bellini, Pierre Zaoui